LES COUTEAUX D’ART C’EST QUOI ?

Le métier de coutelier fait partie de la liste des métiers d’art, publié au journal officiel du 31 janvier 2016. Elle regroupe 198 métiers et 83 spécialités, répartis en 16 domaines (voir : http://www.institut-metiersdart.org).

Pour réaliser un couteau en coutellerie d’art, cela demande de mettre en œuvre des savoir-faire complexes pour transformer la matière.

Par rapport à ce savoir-faire, je produit des couteaux uniques ou de toutes petites séries, sur différents thèmes.

Ce savoir-faire demande de la maîtrise et du temps pour être à même de réaliser ces pièces.

Ces couteaux sont entièrement fabriqués à la main à partir de matériaux brutes, acier, métaux, bois, cornes, etc…

 Aucunes pièces, que cela soit la lame, le ressort ou toutes autres parties du couteau ne proviennent de l’industrie (mise à part les vis, les axes et la clès Allen que je ne peux faire en interne).

Au départ de chaque modèle, il y a une idée, ou un thème qui me pousse à réaliser un dessin.

Ensuite, je réalise un gabarit en acier de ce modèle, très précis qui me permettra de réaliser ce modèle dans différents matériaux.

N’étant pas forgeron de métier et dans l’âme, je travaille par enlèvement de matière à la bande abrasive du grain 40, au grain 800, avec une finition effectuée par polissage de chaque pièce.

Mes réalisations sont principalement des couteaux fermants à friction, à cran forcé ou à cran carré (bientôt quelques couteaux avec liner-lock et à pompe avant et arrière).

Je réalise aussi des couteaux droits et fourchettes à plates semelles (cuisine, table, type chasse, etc…).

Pour la plupart de mes modèles, j’utilise des bois nobles (que je récupère et travaille après séchage) de la région Provence-Alpes-Côtes d’Azur, tel que:

Le bois de Cade aussi appelé Genévrier cade (Juniperus oxycedrus) ou la loupe et ronce de cade, l’olivier, le buis, l’amandier, l’if, le pistachier térébinthe, le lilas, le genêt, l’érable, le noyer, et tant d’autres…

J’utilise aussi des matières premières diverses tel que:

L’ivoire de mammouth ou de phacochère, la nacre perlière, l’ébène, le palissandre, le micarta, le bois de fer d’Arizona, le bois de cerf et de rennes etc…

Les aciers utilisés sont :

l’acier au carbone, (XC75, qui compose la plupart de mes lames), l’acier inox (12C27 pour les couteaux de tables et fourchettes), ainsi que du damas carbone et inox pour des pièces plus haut de gamme.

Les ressorts sont en acier inox (Z20C13), pour sa souplesse.

Les platines et mitres sont en maillechort blanc ou rose.

La marque de fabrique, qui se trouve sur le talon de la lame,(tête du vautour dans un V marqué France), permet d’identifier, une pièce de ma création en coutellerie d’art.

Votre couteau peut-être réalisé selon votre désir, tant sur la forme que sur les matériaux utilisés.