Qui suis-je ?

Mikaël Trocherie


Savoir-faire:
Artisan coutelier.
Créateur et fabricant.
Chargé des présences sur foires et marchés.
Chargé des livraisons en points de ventes.
Chargé de répondre aux téléphones, aux mails et courriers postaux.
Chargé des commandes.
Web master du site internet: https://www.verdoncoutellerie.net

Qui est-ce ?

Jules de l’Herbasse (Boxer mâle)


Juin 2014
:

Naissance à Saint-Donat-sur-l’Herbasse (Drôme).
Août 2014:
Rejoint l’équipe, pour m’aider dans ma tache.
Savoir-faire:
Chargé d’accueil à l’atelier.
Chargé d
e la sécurité au sein de l’atelier et sur foire et marché (après la ballade et le jeu, les caresses, et le repos bien mérité).
Très protecteur envers les enfants, il pourra les surveiller.
Cours après les chats si l’occasion se présente.

1976:
Naissance à Brest (Finistère).

Début année 1980:
Déménagement en Provence, ou je passe une grande partie de mon enfance, dans le centre Var.

1992 à 1994:
Après le collège, je m’oriente vers un B.E.P. en Pépinière Ornementale et Fruitière, au lycée Agricole de Hyères les Palmiers (83).

Octobre 1994 à octobre 1996:
Je m’oriente vers le C.A.P. d’Instruments Coupants et de Chirurgie (session 1994 à 1996) de Thiers (Auvergne), dispensé à I’ A.S.F.O. en alternances en entreprises, pour lequel je suis diplômé, le 05 juillet 1996.

Octobre 1999:
J’acquière mon premier atelier à Viscomtat (63) dans la montagne Thiernoise, ou je réalise différents modèles à titre personnel.

Début 2000:
Formation de six semaines, en coutellerie d’art, chez Raymond ROSA (Allier), en forge et en fabrication de couteaux fermants, qui me permet de pouvoir compléter ma formation initiale et d’acquérir un savoir-faire complémentaire.

Avril 2001:
Première participation au Festival du Couteau d’Art de Thiers (Auvergne).

Septembre 2001:
Je prends le statut d’artiste libre au Centre Des Impôts de Thiers (Auvergne).

2002:
Premier marché, par une association des métiers d’art sur le Var (83).

De 2002 et jusqu’en 2005:
Je participe à différents salons de coutellerie en France et en Belgique, tels que Nyons (Drôme), Thiers (Auvergne), Nontron (Dordogne), Pierrelatte (Drôme), Aubenas (Ardèche), Velleron (Vaucluse), Gembloux (Belgique).

Octobre 2006:
J’emménage à la ferme de vincel sur la commune de Moustiers Sainte Marie (Alpes-de-Haute-Provence).

Début 2007:
Je crée le couteau Régional du Verdon* (*Modèle et marque déposés à l’INPI).

Mai 2008:
Je prends le statut d’artisan pour le lancement du couteau Régional du Verdon en coutellerie artisanale, tout en conservant le statut d’artiste libre au Centre Des Impôts pour la coutellerie d’art.

Juin 2008:
Je travaille en collaboration avec un artisan plasticien (Gérard Moine, chemin du riou 04210 Valensole), à la création de couteau à thème tel que: La Cagoline (couteau sur le thème de l’escargot), La Lavandine (couteau sur le thème du lavandin du plateau de Valensole), L‘Éole (couteau sur le thème de Clément Ader et de Muret), L‘Écureuil (couteau sur le thème du petit mammifère rongeur arboricole), Le Luberon (couteau sur le thème du massif du Luberon), La cigale (couteau sur le thème de l’insecte méditerranéen), Mensonge (couteau sur le thème du jazz).

Novembre 2008:
Je participe aux Prix Départemental de la S.E.M.A, (Société d’Encouragement aux Métiers d’Art) ou j’obtiens le 3ème prix.

Octobre 2009:
Je participe aux Prix Départemental de la S.E.M.A, (Société d’Encouragement aux Métiers d’Art) ou j’obtiens le 1er prix.

Fin 2011:
Je supprime mon statut d’artiste libre auprès du Centre Des Impôts pour la coutellerie d’art et continue mon activité sous le statut d’artisan.

Début 2014:
Je mets en ligne un premier site internet nommé verdoncoutellerie.

2015:
Suite à un changement d’hébergeur, le site internet vitrine est modifier.

Du 27 février au 10 mars 2017:
Formation de deux semaines, en coutellerie d’art, chez Raymond ROSA (Auvergne), en système de couteaux pliants complexe (couteau à pompe avant et arrière, et liner-lock).

Mars 2018:
Premier sicle de formation, pour avoir une partie du site internet, en site marchand et l’apparence actuel.

Durant cette période:

Je dévelope l’entreprise, crée et fabrique différent couteau en coutellerie d’art et en coutellerie artisanale.

Différents magasins et points de ventes prennent mes réalisations en vente dans leurs magasins, tels que:
Courty et Fils (Ile de France), Armes Bastille (Ile de France), Coutellerie Berthier (Drôme), Acier trempé (Bouches-du-Rhône), Armurerie perse (Alpes maritime), Coutellerie des Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Coutellerie Goguey (Bourgogne), Magasin bois et osier (Saône-et-Loire), Maison de pays des produits du Verdon (Alpes de Haute Provence), Lou cassaïre (Alpes de Haute Provence), Atelier Lallier Espace de vente « Excellence en Provence » (Alpes de Haute Provence), Hôtel des gorges du Verdon (Alpes de Haute Provence), Ecociné Verdon (Alpes de Haute Provence), Art « d’aqui » (Alpes de Haute Provence) etc…

                                   La coutellerie d’art:

J’ai réalisé mon premier couteau (fait entièrement à la main de A à Z) en 1995, avec l’aide de Robert Beillonnet, devenu depuis deux fois Meilleurs Ouvriers de France au début des années 2000.
Les couteaux que je réalise en coutellerie d’art sont entièrement réalisés par enlèvements de matières à la bande abrasive, à partir d’aciers bruts de coutellerie et matériaux bruts pour les manches jusqu’aux couteaux finis.

Les systèmes de blocage de lame sont:
-A friction (couteau composé d’une lame et d’un manche, la lame ouverte venant en butée sur le rivet acier et sur le bois, l’axe pouvant être soit riveté ou vissé).
-A cran forcé (système de blocage de la lame en position ouverte par un cran pratiqué sur le ressort et s’encastrant dans le talon de la lame).
-A cran carré (système de blocage de la lame en position ouverte par un plat réalisé sur le talon de celle-ci pour recevoir la partie plate du ressort).
-A liner-lock (système d’ouverture et de fermeture ne nécessitant l’utilisation que d’une main).
-Bientôt, je réaliserai des couteaux à pompe avant ou arrière (système de blocage de lame complexe, avant ou arrière, composé d’au moins deux parties distinctes pour son fonctionnement. Ce système permet le blocage total de la lame, le cran du ressort, maintenant la lame complètement verrouillée. La lame ne peut se refermer, et il faudra appuyer sur l’excroissance située sur le dos du ressort pour pouvoir plier la lame dans son manche).

Les couteaux droits (sans système de blocage de lame):
Couteaux droits types chasse.
Couteaux de table et fourchettes.

Les matériaux pour les manches:
J’utilise des bois nobles de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur:
Le cade, la loupe et ronce de cade, l’olivier, la loupe et ronce d’olivier, le buis, la loupe et ronce de buis, l’amandier, l’if, la loupe et ronce d’if, le pistachier térébinthe etc…
J’utilise des matériaux nobles exotiques et non exotiques diverses:
L’ivoire de mammouth ou de phacochère, la nacre perlière, l’ébène, le palissandre, le bois de fer d’Arizona, le bois de cerf et de rennes, la pointe de corne blonde ou noire, etc…
J’utilise des matériaux synthétiques divers:
Le micarta, des intercalaires, des rivets mosaïques, etc…

Les aciers ou métaux utilisés sont:
Pour les lames:
L’acier carbone, XC75, qui compose la plupart de mes lames. L’acier carbone est non alimentaire.
L’acier inox, 12C27, de chez Sandvik.
Du damas forgé main ou non forgé main en acier carbone avec ou sans tranchant rapporté.
Du damas inox issue de la métallurgie des poudres.
Pour les ressorts:
De l’acier inox, Z20C13, pour sa souplesse ou du damas inox.
Pour les platines:
Du maillechort, blanc ou rose ou l’acier inox Z40C13.
Pour les mitres:
Du maillechort blanc, du damas inox, ou de l’acier inox.
Pour les rivets:
Du maillechort blanc, rose, ou jaune, de l’acier inox ou carbone.
Pour les axes de lames:
Du laiton avec des vis en acier inox A2.

La coutellerie artisanale:

Je réalise cette fabrication depuis le mois d’août 2008.
Ces couteaux sont réalisés à partir de fourniture venant de fournisseurs spécialisés, et sont composés de lames en acier inox 12C27 de chez Sandvik, et de manches soit en olivier ou en cade aussi appelé Genévrier cade (Juniperus oxycedrus).
Les axes de lames sont en laiton avec des vis en acier inox A2.
Les rivets ou les butées de lames sont en acier inox.

Mes marques de fabrique (sur le talon de chaque lame):

Ma première marque de fabrique (de 1999 à 2002) à était mes initiales (MT) frappées avec des lettres bâtons de 2 ou de 4 millimètres, dans le sens de la longueur ou de la hauteur, puis le chien boxer (de 2002 à 2008) de face avec mes initiales en haut et à droite.

Depuis 2008:

En coutellerie d’art:
Tête du vautour dans un v, marqué France

 

.

En coutellerie artisanale:
Tête du vautour, marqué France.