Méthode de fabrication de 5 couteaux « le Verdon* à friction » en coutellerie d’art:

ÉTAPE N°1: Réalisation d’un dessin en rapport au thème, jusqu’à ce que celui-ci soit satisfaisant, avec le mécanisme et la forme définitive du couteau.

ÉTAPE N°2: Réalisation d’une photocopie de la lame et du manche. Découpage des deux formes en laissant un peu de marge sur tous les cotés. Collage des deux formes sur une surface rigide (carton ou plastique), et découpage précis des deux ébauches.

ÉTAPE N°3: Réalisation d’un gabarit en acier très précis du couteau par rapport aux deux ébauches, qui nous permettra de réaliser les couteaux, et réalisation d’un gabarit de perçage des manches.

ETAPE N°4: La fabrication des 5 couteaux.
Ci- dessous les 5 carrelés de bois (olivier, cade, amandier, if et buis), qui ont étés rainurés avec une fraise à la dégauchisseuse sur la toupie de celle-ci. La barre d’acier d’XC75 (acier carbone comprenant 0,75% de carbone, celui-ci s’oxyde : cet acier est facile à aiguiser et à un fort pouvoir de coupe), le marteau de 100 grammes environ pour le rivetage de la butée de lame, la pince coupante, les 5 axes en laiton, les 10 vis, les rivets en acier et la clé allen pour le montage et démontage des lames.

ETAPE N°5: Traçage sur la barre d’acier des 5 ébauches de lames.

ETAPE N°6: Découpage à la meuleuse.
Ci- dessous les 5 ébauches de lame sont découpées à la meuleuse avec un disque spécial inox d‘1à 1.6 millimètre d‘épaisseur et ébavurage.

ETAPE N°7: Perçage du trou d’axe et traçage sur les ébauches de lames de la forme extérieure. Comme ci- dessous, perçage à la perceuse à colonne des trous d’axes des lames et traçage à la pointe à tracer de la forme extérieure de celles-ci.

ETAPE N°8: Détourage à la bande abrasive des ébauches de lames, réalisation du V et fraisage. Détourage à la bande abrasive de grain 40 des ébauches de lames au back stand* réalisation du V à la lime triangulaire et fraisage du trou d‘axe.

ETAPE N°9 et 10: Perçage à la perceuse à colonne des 5 carrelés de bois et traçage.
Les 5 carrelés de bois sont percés à la perceuse à colonne (avec le gabarit de perçage spécifique) de leurs trous d’axe, du trou de la butée de lame, du trou du passage du lacet et traçage de la forme extérieure au stylo (avec le gabarit du manche) .

ETAPE N°11, 12, 13 et 14: Enlèvement de la matière superflue à la scie à ruban et fraisage à la perceuse à colonne des 5 trous d’axe de lames pour passage des têtes de vis et de la butée de lames et rivetage de la butée.

ETAPE N°15: Ajustage des lames sur chaque manche jusqu’à ce que celles-ci soient parfaitement alignées ouvertes et fermées.

ETAPE N°16, 17, 18 et 19: Démontage des lames pour marquage de la marque de fabrique ( la tête du vautour dans un V marqué France) au balancier*, redressage des lames après marquage et émouture creuse* de celle-ci. Le tranchant de la lame fait 3 millimètres au départ, je vais enlever 1 millimètre de matière de chaque côté et il restera 1 millimètre de tranchant pour éviter que l’acier ne se voile lors de la trempe*.

ETAPE N°20 et 21: Les lames viennent d’être trempées à l’huile, à la forge à gaz (forge fonctionnant au propane et qui est à température entre 4 et 10 minutes) et j’ai effectué le revenu de détente. Après avoir réalisées les émoutures des lames, je réalise la trempe des pièces afin de donner les propriétés de rigidité et de coupe à l’acier. La forge est mise à préchauffer, et je m’occupe de monter l’huile à température. Pour cela je prends une tige filetée que je mets dans la forge. Dès que celle-ci et à température, je la plonge dans le bac d’huile à 3 reprises. L’huile étant maintenant aux environs de 60°C, il n’y aura pas de trop gros chocs thermiques entre la lame qui va sortir de la forge à 850°C et l’huile. Dès que la forge et l’huile sont à température, je mets la première lame sur le socle de la forge sur le dos de celle-ci. Dès que lame est à 850°C, en 3 ou 4 minutes, à l’œil(sans thermomètre), je remets une lame et attrape la première lame avec la longue pince de forge et trempe la pièce dans le bac d’huile. La réaction chimique s’effectue et l’acier est trempé. Une fois que toutes les lames sont trempées, je les mets dans le four électrique (préchauffé durant 10 minutes) à 220°C pendant 50 minutes pour effectuer le revenu de détente.

ETAPE N°22:  Après la trempe et le revenu de détente, je vais terminer toutes les émoutures* au back stand*pour ramener le tranchant des lames à 0.5 millimètres d’épaisseur. Cette opération s’effectue du grain 80 au grain 500,600 ou 800. Les lames sont maintenant prêtes à être polies au nylon.

ETAPE N°23: Les lames sont remontées sur leur manches avec leurs axes et vis.

ETAPE N°24, 25 et 26: Les manches sont alors façonnés, au manchon abrasif* du grain 40 jusqu’au grain 400, en commençant par le dos du couteau puis le dessous et je casse toutes les arrêtes du manche, ceci avec chaque grain. Après je termine le ponçage des manches au papier abrasif de carrosserie de grain 320 et au grain 600, en long. Une fois le grain 320 et 600 passés, je m’occupe du polissage des manches à la frotte*, montée sur le touret à polir.

ETAPE N°27, 28: Les lames, axes et vis sont démontées des manches pour le polissage des lames. Les lames et les têtes de vis sont ensuite polies au nylon pour leur donner un aspect mat.

ETAPE N°29: Après polissage des lames et des têtes de vis au nylon pour leur donner un aspect mat, je remonte toutes les pièces en vue de l‘aiguisage des lames.

ETAPE N°30: Aiguisage à la meule des lames sur le touret à polir, avec un angle de 30 à 45°, et essuyage des couteaux.

ETAPE N°31: Réalisation des certificats pour chaque couteau avec leurs sachets et leurs clés à six pans creux*.

Temps passé à la réalisation des 5 pièces:
15 à 30 heures

Tarif pièce à partir de:
100 euros TTC