QU’EST CE QUE LA COUTELLERIE ARTISANALE ?

L’on distingue trois principaux types de fabrication en coutellerie :

Le premier type est la coutellerie industrielle :
Fabrication de pièces (plusieurs milliers) en très grosse série, réalisées par machines automatiques ou semi-automatiques, avec très peu d’opération manuelle.

Le deuxième type est la coutellerie artisanale :
Couteaux fabriqués à partir de fourniture issue de l’industrie. La fourniture est ensuite ajustée, percée, fraisée, rivetée, façonnée, poncée, polie, et le couteau aiguisé par l’artisan coutelier pour obtenir une pièce finie. La fourniture peut être réalisée selon un modèle défini par un artisan créateur (ex : Le couteau « Le Verdon * ») pour son propre compte ou par rapport à un modèle existant (ex : Le couteau Laguiole). La réalisation du couteau peut être réalisé à façon par une entreprise de sous-traitance spécialisée. Pour ces couteaux on emploie les termes, fait main, couteaux réalisés en série, semi-industriel, modèle de série, coutellerie artisanale. (Liste non exhaustive).
Nota bene : la fabrication de ces couteaux, sont réalisés par moi-même, au sein de mon atelier.
Nota bene : je ne suis pas en mesure de réaliser en interne la production en série de lames et manches, ayant une surface de production de 35 m2, et ne pouvant investir pour cela pour le moment.

Le couteau « Le Verdon * » :
*Modèle et marque déposés à l’INPI
Créateur et Fabricant exclusif du couteau « Le Verdon * »

Le troisième type est la coutellerie d’art :
Couteau entièrement fabriqué main à l’atelier (lame, ressort, platines, mitres, côtes), par l’artisan coutelier, soit par forge ou par enlèvement de matière, à partir d’acier brut de coutellerie, ou d’acier de récupération spécifique, et matériau brut pour le manche, jusqu’au couteau fini. Cette pièce est réalisée par rapport à un savoir-faire (transformation de la matière brute, ajustage, montage et rivetage, façonnage, polissage, aiguisage etc…), jusqu’à avoir une pièce finie. Le couteau est unique même réalisé en petite série. Les matériaux (acier, bois, corne, etc…) sont choisis, les pièces sont réalisées une par une, tracées, détourées, percées, fraisées, ajustées, montées, rivetées, façonnées, poncées, polies, et le couteau aiguisé à l’atelier par l’artisan coutelier pour obtenir une pièce finie. Cette réalisation demande un savoir-faire unique, demandant des années de pratiques. Pour ces couteaux on emploie les termes, couteau d’artisan, pièce unique, couteau custom, couteaux d’art, coutellerie d’art. (Liste non exhaustive).
Nota bene : la création et la fabrication de ces couteaux, sont réalisés par moi-même, au sein de mon atelier.