Les couteaux artisanaux, c’est quoi ?

Bienvenue !

Quelques mots du coutelier,

Ce sont des couteaux que je fabrique en séries !

Ce qui me permet de vous proposer des couteaux à ce tarif.

Malgré tous, certains couteaux, en artisanal, sont réalisés, un à un, selon la demande.

Même si ces couteaux sont fabriqués en séries, ils sont de qualités.

Pourquoi ?

Parce que la fabrication est faite main, et que les matériaux sont nobles.

Les aciers et métaux, et les matériaux pour les manches, sont les même que pour les couteaux d’art.

Qu’est-ce qui change ?

La méthode de production !

Les lames et les manches, sont fabriqués par des entreprises spécialisées dans la fabrication de pièces en série.

Nota bene : je ne suis pas en mesure de réaliser en interne la production en série de lames et manches, ayant une surface de production de 35 m2, et ne pouvant investir pour cela pour le moment.

Les lames (découpe laser, émouture, marquage, trempe et revenu) proviennent depuis fin 2015, de la société SARL CLAUDE DOZORME  63650 La Monnerie le Montel dans la montagne thiernoise (Puy-de-Dôme).

Les manches (découpe, perçage et fraisage de l’axe de lame, mise en forme extérieur par machine à commande numérique), sont réalisées par la société Julian Nunez S.A.  à Albacete en Espagne.

Cette société travaille avec beaucoup de professionnels en Europe.

Nota bene : à ce jour, je n’ai pas trouvé, d’entreprise française pouvant réaliser les manches de mes modèles, tel que ceux du couteau « Le Verdon * ».

Un couteau à 55 euros, peut avoir un coût de revient important, selon le temps passé.

Ces couteaux sont en générales, disponible toute l’année.

Je réalise, la fabrication de ces couteaux, au sein de mon atelier.

Les couteaux que je réalise :

Les couteaux que je réalise en coutellerie artisanale, sont des modèles que je réalise en coutellerie d’art et que je décide de produire en série.

Je suis coutelier :

Je suis coutelier diplômé de Thiers, avec plus de 20 ans de savoir-faire.

Ce qui me plaît dans la coutellerie :

Ce qui me plaît dans la coutellerie, c’est de pouvoir travailler différentes matières, de pouvoir créer, de fabriquer. Je commence une pièce, de ma création, et je voie le couteau évolué tout au long de sa fabrication, jusqu’à avoir la pièce finie.

Les systèmes de blocage de lame :

Les systèmes de blocage de lame que je travaille, ce sont des systèmes, qui ont étaient créés il y a bien longtemps :

-Des couteaux dit à friction ou deux clous, (couteau composé d’une lame et d’un manche, la lame ouverte venant en butée sur le rivet acier et sur le bois, l’axe pouvant être soit riveté ou vissé).

-Bientôt, je réaliserai des couteaux à cran forcé (système de blocage de la lame en position ouverte par un cran pratiqué sur le ressort et s’encastrant dans le talon de la lame).

Les matières premières :

Les bois nobles :

-L’olivier ou la loupe et ronce d’olivier

-Le genévrier ou la loupe et ronce de genévrier, que l’on appelle le cade en Provence

Les aciers :

Les aciers utilisés sont des aciers de coutellerie spécifique, qui sont utiliser pour la fabrication en coutellerie

Pour les lames :

-L’acier carbone, XC75, de chez Bonpertuis**
« Sachez que l’acier carbone est non alimentaire »

-L’acier inox, 12C27, de chez Sandvik, qui est un excellent acier inox pour réaliser des lames

Pour les rivets :

-De l’acier inox

Pour les axes de lames :

-Des axes en laiton avec des vis en acier inox A2

La marque de fabrique (sur le talon de chaque lame) :

En coutellerie artisanal :
Tête du vautour, marqué France

J’ai créé cette marque de fabrique, suite au lancement en 2008 de la coutellerie artisanale.

Je voulais une marque de fabrique, différentes, pour différencier les deux fabrications.

En retirant le V, la marque de fabrique reste identifiable, tout en n’étant pas celle de la coutellerie d’art.

La tête du vautour, est au-dessus du mot France, ce qui permet de donner l’origine de la fabrication.

Cette marque vous permet d’identifier, un couteau de ma création et de ma fabrication en coutellerie artisanale.

-Il est garantie 2 ans, pour toutes utilisations normales.

Coutellement vôtre,

Mikaël Trocherie.

Nota bene :

*Modèle et marque déposés à l’INPI

**acier carbone XC75 de chez Bonpertuis**, cet acier est non alimentaire